La TERV ou Thérapie par Exposition en Réalité Virtuelle

Les troubles anxieux et phobiques peuvent avoir des conséquences importantes sur la vie affective, familiale, professionnelle et sociale. Malgré les difficultés qui y sont associées, il est possible de se rétablir de ces troubles.

 

En fonction des situations, le traitement des troubles anxieux peut comprendre des conseils d’hygiène de vie, de la relaxation, une psychothérapie et/ou un traitement médicamenteux.

 

L’échange avec des personnes ayant les mêmes problèmes peut être d’une grande aide (groupes de parole).

La réaction première d’un sujet anxieux face à ses peurs est l’évitement. La prise en charge par les TCC des troubles qui conduisent à de l’évitement passe par l’exposition répétée et graduée aux situations anxiogènes.

Avant que le sujet ne s’expose dans sa vie quotidienne, le psychologue l’accompagne pour des expositions en imagination ou en réalité virtuelle, dans son cabinet de consultations.

Les origines de la thérapie par exposition en réalité virtuelle

La thérapie par exposition en réalité virtuelle (TERV) utilise du matériel informatique de dernière génération pour permettre aux patients d’interagir avec un environnement virtuel et tridimensionnel et ce, en temps réel. C’est la thérapie du 21ème siècle, elle a moins de 10 ans d'existence.

La TERV en complément des TCC

La TERV s’intègre à la pratique des TCC. La personne est mise en contact avec l’objet de son appréhension par l’intermédiaire d’un casque de réalité virtuelle. L’environnement est déterminé par le thérapeute par rapport à la problématique.

La TERV permet à la personne ayant une forte appréhension de se dépasser pour retrouver sa liberté.

Les avantages sont nombreux :

  • Développement du sentiment de confiance : confidentialité, sécurité, présence du thérapeute, absence de menace réelle car conscience de ne pas être exposé à la réalité,

  • Multiples expositions virtuelles sous contrôle,

  • Situations virtuelles graduelles et possibilité d’être répétées,

  • Diminution des incidents de sensibilisation,

  • Aspect ludique et meilleure motivation pour le patient,

  • Economie par rapport à une exposition in situ.

La TERV, pour qui et pour quoi ?

Entre phobie, TOC, trouble anxieux, le fil conducteur est l’anxiété. La TERV aide pour la prise en charge de la phobie sociale, la phobie scolaire, la phobie spécifique (agoraphobie, claustrophobie…), le trouble panique, le trouble anxieux généralisé, le trouble obsessionnel compulsif (TOC).

La TERV est également utilisée pour traiter les addictions, les troubles du comportement alimentaire et les dépressions.

La TERV s’exerce en séance individuelle, avec des adultes, des adolescents ou des enfants (avec une limite d’âge).

Comment se déroule une TERV ?

Avant de mettre le casque de réalité virtuelle, des séances de psycho-éducation et de relaxation sont nécessaires pour apprendre à gérer son trouble (anxiété, addiction…).

Lorsque le patient utilise correctement tous les outils qu’il a appris, il est exposé en séance de façon répétée et graduée. Le psychologue alterne entre situations anxiogènes et diminution du niveau d’anxiété.

Plusieurs situations peuvent générer une réaction de stress majeur chez l’agoraphobe et l’handicaper dans sa vie quotidienne, notamment les lieux publics, les foules ou les transports en commun. Selon l’anxiété et la tolérance du patient, la TERV permet de l’exposer au métro, dans un wagon de plus en plus fréquenté par exemple.

 

On peut participer à la prise en charge de l’anorexie, l’obésité ou les compulsions alimentaires en composant des plateaux repas en réalité virtuelle. On apprend ensuite au patient à situer sa silhouette et son IMC (indice de masse corporelle) en réalité virtuelle.

 

On peut apprendre aux patients à contrôler leur addiction au tabac, à l’alcool ou aux jeux en les exposant en réalité virtuelle à des situations qui déclenchent l’envie de boire, fumer ou jouer. La TERV apprend aussi aux patients à gérer leurs émotions et à se relaxer. Elle leur apprend le lâcher-prise.

 

La durée du traitement varie de quelques semaines à quelques mois.

 

Une séance dure environ 1 heure.

Mes autres spécialités

Liens utiles

Pour compléter cet article, retrouvez ici quelques liens pour approfondir vos connaissances

Vous pouvez également me poser vos questions en utilisant mon formulaire de contact

© 2019 - Barbara Para / Design & SEO by